COMMUNIQUÉ DE PRESSE

29e Nuit des sans-abri : De grands défis pour le gouvernement Legault

Montréal, le 19 octobre 2018 – La Nuit des sans-abri se déroulera ce soir dans plus d’une quarantaine de villes au Québec afin de sensibiliser la population aux différentes situations d’itinérance. À peine 24 heures après la formation du nouveau gouvernement, cette Nuit sera l’occasion d’interpeller celui-ci pour qu’il s’engage dans la lutte contre l’itinérance. Durant la campagne, monsieur Legault a exprimé la volonté de remettre de l’argent dans les poches des contribuables. Or, cela n’aidera pas ceux et celles, représentant près de 40% de la population, qui sont déjà trop pauvres pour payer des impôts. Il est essentiel que la lutte à la pauvreté se retrouve parmi les premières actions du gouvernement.

Sous la thématique Citoyens et citoyennes même dans la rue, la 29e édition de la Nuit des sans-abri de Montréal souhaite souligner que les personnes en situation ou à risque d’itinérance peinent encore à faire reconnaître leur pleine citoyenneté. La Politique nationale de lutte à l’itinérance, adoptée en février 2014, est un outil essentiel dont s’est doté le Québec pour réduire et prévenir l’itinérance. Il s’agit maintenant de lui donner les moyens de se déployer, tant en matière de logement, d’accès à un revenu décent, de réinsertion sociale, de cohabitation sociale et de justice, de santé et services sociaux. Après des années d’austérité qui ont fragilisé le filet social, les attentes sont grandes pour que l’ensemble des ministères concernés puissent mettre en place des mesures structurantes et cohérentes pour contrer l’itinérance selon la vision globale mise de l’avant dans la Politique nationale.

La Ville doit déployer son action
Comme le souligne le Plan d’action montréalais en itinérance 2018-2020, les visages de l’itinérance sont divers et les réalités rencontrées souvent complexes. Les actions à mettre en oeuvre doivent être tout aussi diversifiées pour rejoindre l’ensemble des personnes de profils et d’âges différents. « Au centre-ville de Montréal et dans l’ensemble des quartiers, il faut être capable d’offrir des réponses culturellement adaptées et des ressources qui s’adressent aussi à des populations moins visibles, notamment les femmes. Actuellement, les ressources qui leur sont dédiées ne peuvent répondre aux besoins faute de ressources suffisantes » souligne Marina Boulos-Winton, porte-parole de la 29e Nuit des sans-abri de Montréal et directrice générale de Chez Doris.

La Ville a obtenu davantage de responsabilités dans la lutte à l’itinérance. Elle doit maintenant exercer un leadership fort auprès des autres paliers de gouvernement de façon à obtenir les moyens nécessaires pour réduire et prévenir le phénomène. L’administration Plante s’est engagée à développer 6 000 nouvelles unités de logement social durant les quatre prochaines années, dont 950 unités en itinérance. Or, cet objectif nécessitera un investissement majeur de Québec et du fédéral. De plus, Montréal a encore des défis à relever en matière de sauvegarde des maisons de chambres qui constituent une solution abordable pour beaucoup de personnes à risque d’itinérance dans la métropole.

Le thème de la nuit de cette année, Citoyens et citoyennes même dans la rue, interpelle particulièrement la Ville. « Les personnes sans-abri continuent à recevoir trop de tickets, de façon discriminatoire et contreproductive, nous attendons toujours la révision des règlements qui encadrent l’espace public, tel que recommandé unanimement par les élu.e.s suite à la consultation sur le profilage social et racial en juin 2017 » a rappelé Pierre Gaudreau, porte-parole de la 29e Nuit des sans-abri de Montréal et directeur du Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM).

Une marche de solidarité partira à 18h du Square Phillips pour rejoindre le site de la vigile nocturne au Square Cabot où se dérouleront des performances et des actions de sensibilisation pour le grand public. Des centaines de personnes, dont plusieurs élu.e.s, sont attendues à l’événement à Montréal, et des milliers à travers le Québec.

-30-

Source :
Pierre Gaudreau, directeur du RAPSIM : (514) 879-1949 et (514) 603-1949 (cell.)
Marina Boulos-Winton, directrice générale de Chez Doris : (514) 654-7597 (cell.)