Communiqué

Un projet d’hébergement de la SHDM pour femmes en difficulté est approuvé par la Ville de Montréal

Montréal, le 13 juin 2018 — Le comité exécutif de la Ville de Montréal vient d’autoriser la construction du projet De Champlain de 26 studios locatifs, réalisé et financé par la Société d’habitation et de développement de Montréal (SHDM), en partenariat avec l’organisme de bienfaisance Chez Doris. Ce projet d’hébergement avec accompagnement social pour femmes ayant des problèmes de santé mentale chroniques et qui sont à risque d’itinérance sera situé dans l’arrondissement de Ville-Marie et accueillera ses premières locataires dès l’automne 2019.

Avec la volonté de consolider et de redéployer son parc immobilier, tout en répondant aux enjeux de la Ville de Montréal sur le plan de la lutte contre l’itinérance, la SHDM a saisi l’occasion de remplacer deux de ses bâtiments, des triplex jumelés de trois unités chacun qui étaient entièrement vacants en raison de désordres structuraux importants, pour réaliser un projet neuf, plus dense, avec des typologies entièrement repensées permettant d’accueillir des femmes en quête de stabilité résidentielle. À cet effet, l’organisme Chez Doris, qui pourra superviser les lieux et offrir des services d’accompagnement aux résidentes, se voit confier la gestion de l’immeuble qui demeurera la propriété de la SHDM. Ce projet d’hébergement avec accompagnement s’ajoute aux 309 chambres que compte déjà la SHDM et qui contribuent à la lutte à l’itinérance.

Déclarations
Valérie Plante, mairesse de Montréal : « Ce projet de revalorisation résidentielle est en parfaite adéquation avec les objectifs et les actions du Plan d’action de la Ville de Montréal en itinérance 2018-2020. Il contribue à accroître l’offre de logements destinés aux personnes à risque ou en situation d’itinérance, et agit directement sur l’amélioration de leur habitat en y dédiant des ressources spécialisées tant sur le plan de la conception que sur le plan de l’intervention sociale afin de favoriser leur stabilité résidentielle. Surtout, ce projet favorise l’inclusion sociale en tenant compte des besoins spécifiques des femmes en situation d’itinérance, incluant des femmes inuites. Je tiens à saluer les efforts concertés de la SHDM et de Chez Doris qui agissent en complémentarité et répondent ici à l’appel de la Ville de Montréal pour bâtir une ville qui soit solidaire, inclusive et soucieuse de répondre aux besoins des plus vulnérables de notre société. »

Nancy Shoiry, directrice générale de la SHDM : « C’est précisément en soutenant l’accompagnement de clientèles délaissées sur le plan de l’immobilier que la SHDM peut concrétiser sa mission en matière de développement social et économique. Ce projet s’inscrit dans la diversité de solutions en habitation que la SHDM offre au quotidien pour répondre à différentes clientèles montréalaises et c’est grâce à cette même diversification de ses activités qu’elle peut investir dans des projets qui ont un impact social. Pour garantir la réussite de ce projet audacieux, la SHDM privilégie encore une fois un travail en partenariat, en alliant ses forces en immobilier responsable à celles de Chez Doris, un organisme qui a fait ses preuves dans l’accompagnement de clientèles vulnérables. C’est en répondant de façon concertée aux objectifs de la Ville de Montréal que le rôle de la SHDM en tant que partenaire de choix en immobilier responsable prend ici tout son sens. »

Marina Boulos-Winton, directrice générale de l’organisme Chez Doris : « Après avoir opéré un centre de jour pendant plus de 40 ans pour soutenir les femmes en difficulté, Chez Doris est maintenant mûre pour élargir son offre et sa mission et soutenir un tel projet d’habitation. Si l’itinérance des femmes est un phénomène complexe, voire systémique, elle est aussi bien cachée et moins visible que l’itinérance des hommes. Les ressources ne suffisent tout simplement pas pour répondre aux besoins. C’est pourquoi nous nous réjouissons d’avoir su trouver en la SHDM un partenaire clé pour soutenir ce projet et déployer une offre complémentaire aux divers outils existants, tous essentiels les uns comme les autres dans le parcours vers la stabilité résidentielle des femmes à risque d’itinérance. Bien franchement, sans la SHDM, nous n’aurions jamais pu réaliser ce projet et dans des délais aussi courts. »

Un projet structurant qui répond aux besoins d’une clientèle vulnérable
Situé à proximité de l’hôpital Notre-Dame, le projet comprendra 26 studios ainsi que des espaces communs, dont deux bureaux dédiés aux services d’accompagnement et de supervision des lieux. À la différence d’une maison de chambres, chaque studio comprendra une cuisinette et une salle de bain afin d’offrir aux futures locataires un environnement propice à une cohabitation harmonieuse, qui respecte l’intimité de chacune et crée les conditions favorables à la reprise de contrôle des individus sur leur vie et à leur stabilité psychologique.

Opérant avec 100 % d’autonomie financière, la SHDM financera le projet de remplacement ainsi que les frais de gestion qui seront versés à l’organisme dans le cadre d’une convention de gestion. Les coûts de réalisation pour le projet de revalorisation sont évalués à environ 3 M$. L’organisme Chez Doris prendra en charge l’achat d’équipements et de meubles, ainsi que les frais de gestion associés à l’accompagnement social des locataires. Le financement des loyers sera amorcé ultérieurement par le biais d’un programme d’aide à la personne.

Le projet sera conçu par la firme d’architecture Rayside-Labossière. Experte en projets d’architecture pour le milieu communautaire et social, cette firme saura répondre aux enjeux particuliers d’un tel projet, tout en tenant compte du cadre bâti afin d’assurer une intégration réussie avec l’environnement urbanistique du secteur.

À propos de la SHDM, www.shdm.org
La SHDM, qui célèbre ses 30 ans cette année, est une société́ paramunicipale à but non lucratif financièrement autonome, c’est-à-dire qu’elle intervient sans subvention ni financement de la Ville de Montréal. Experte en immobilier responsable, elle contribue au développement économique et social de Montréal par la mise en valeur d’actifs immobiliers de nature résidentielle, institutionnelle, industrielle, commerciale et culturelle sur son territoire. C’est un partenaire privilégié de la Ville de Montréal dans la mise en œuvre de ses politiques et dans l’atteinte de ses objectifs.

À propos de Chez Doris, www.chezdoris.org
Chez Doris offre des services et des programmes pour répondre aux besoins les plus élémentaires et immédiats des femmes en matière de lutte contre l’itinérance, la pauvreté, la maladie mentale ou la toxicomanie. C’est le seul refuge de jour pour femmes à Montréal ouvert 7 jours sur 7, de 8 h 30 à 15 h. Les services comprennent : déjeuner et dîner, accès aux douches, aux produits d’hygiène et à un vestiaire, sacs de nourriture d’urgence, 6 lits de répit, renseignements téléphoniques et références, programme de gestion financière, programme d’aide aux Inuits, programme de logement pour les femmes autochtones, services de santé et de santé mentale, services juridiques et de préparation de déclarations d’impôt, ainsi que des programmes d’intégration éducative et sociorécréative.

– 30 –

Source : Comité exécutif de la Ville de Montréal
Renseignements :
Ville de Montréal : Geneviève Jutras, attachée de presse de la mairesse, 514 243-1268
SHDM : Leslie Molko, porte-parole, 514 347-8584
Chez Doris : Marina Boulos-Winton, directrice générale, 514 654-7597